Mon compte
se connecter
Je m'inscris :
Se connecter :
se connecter Mot de passe perdu?

Veuillez entrer votre email.

La CPAM de Niort donne un coup de pouce à la mobilité

La CPAM de Niort donne un coup de pouce à la mobilité


Pour la première fois, la CPAM des Deux-Sèvres a fait don de quatre de ses véhicules usagés à la Plateforme régionale d’accès à la mobilité (Pram).


Donner son véhicule usagé afin qu'il profite à d'autres. C'est le dispositif inédit mis en place par la Plateforme régionale d'accès à la mobilité (Pram), association créée en 2014 à l'initiative de la région Poitou-Charentes et auquel vient de souscrire la Caisse primaire d'assurance-maladie des Deux-Sèvres. Via son directeur, Thierry Lefèvre, l'organisme public a ainsi fait don de quatre véhicules usagés de sa flotte, mardi après-midi, sur son site de Niort-Bessines.


Pas de voiture pas d'emploi


Une démarche qui s'inscrit dans « l'engagement de la CPAM à développer des actions avec des partenaires locaux porteurs d'initiatives d'insertion et d'entraide tout comme elle développe le don d'équipements dont elle n'a plus l'utilité comme, par exemple, des ordinateurs aux écoles du Niortais ».

« Reconnue d'intérêt général, la Pram est spécialisée dans la collecte auprès d'entreprises, de collectivités ou de particuliers (ils représentent 55 % des donateurs), la remise en état professionnelle et la revente solidaire à des personnes en situation de précarité de voitures d'occasion en état de marche », précise Stéphane Bourdit, chargé de développement à la Pram. « L'enjeu est de permettre à ces personnes de toute la région (l'ex-Poitou-Charentes à ce jour), orientées par des travailleurs sociaux, de trouver ou de conserver un emploi en accédant à un véhicule à un prix modique », explique Pascal Vilret, chargé de mission solidarité à la nouvelle région.

Mais avant d'être revendues, ces voitures vont subir une révision complète par des professionnels du réseau de garages solidaires partenaires de la Pram, en l'occurrence à Niort les Ateliers Méca, portés par l'association Aive. « Nos critères de choix des véhicules sont très sévères, insiste Christine Delalande, directrice adjointe d'Aive. Ils doivent être adaptés aux acheteurs, donc d'un entretien facile et peu onéreux. En moyenne, ils sont revendus aux alentours de 1.000 €, garantie de 3 mois, contrôle technique et carte grise compris. »

A noter que chaque don est éligible à une déduction fiscale à hauteur de 60 % de la valeur estimée du véhicule pour les entreprises et de 66 % pour les particuliers.